L´histoire de l´Excelsior Hotel ErnstL´histoire de l´Excelsior Hotel Ernst

Das Excelsior Hotel Ernst und der Domplatz
Das Excelsior Hotel Ernst und der Domplatz

Carl Ernst "fournisseur  du roi et de la gare centrale" a construit cet hôtel au centre-ville dont il est devenu le propriétaire, il portait autrefois encore le nom de Hotel Ernst. L'inauguration eut lieu le 16 mai 1863.
Après seulement huit ans, en 1871, il vendit l'hôtel à Friedrich Kracht. Friedrich Kracht, un allemand vivant en Belgique, dut autrefois déménager de Bruxelles à Cologne pendant les troubles de la guerre. Friedrich Kracht mourut quatre ans après l'acquisition de l'hôtel. Son épouse et son fils Carl continuèrent à gérer l'hôtel.
A l'époque, la famille Kracht faisait partie de la société de Cologne et ce ne fut donc pas étonnant de voir Carl Kracht revêtir en 1884 l'une des fonctions les plus populaires à Cologne, celle de Prince du carnaval de Cologne.

A l'époque déjà, le luxueux Grand Hôtel hébergeait au cœur de Cologne des personnages très illustres comme l'Empereur Guillaume 1er qui suivit de ses fenêtres les festivités données à l'occasion de l'achèvement de la cathédrale de Cologne. C'est probablement aussi l'hôtel où Andy Warhol s'est laissé inspirer pour créer sa célèbre œuvre des clochers de la cathédrale.

En 1889, Carl Kracht partit pour Zurich où il épousa Emma Pauline Baur et devint ainsi membre de la famille Baur, une famille d'hôteliers suisses qui possédait le célèbre Baur au Lac et également le Savoy Baur en ville.

Un an après son mariage, en 1890, sa mère lui remit, ainsi qu'à sa sœur Hermine Brinkhaus, née Kracht, l'HOTEL ERNST. Les deux fondèrent une SARL que quitta Hermine Brinkmann trois ans plus tard. Carl Kracht devint le seul propriétaire de l'hôtel au centre de Cologne.

Carl Kracht vivait avec sa famille à Zurich où il gérait le Baur au Lac. En 1905, il nomma Friedrich Reime directeur.

Pour offrir le meilleur confort possible à ses clients du monde de la politique, de la noblesse et de l'industrie, il a fit démolir en partie l'HOTEL ERNST et ce, de 1908 à 1910. En un temps record, il fut agrandi et rouvert en Grand Hôtel cinq étoiles sous le nom EXCELSIOR HOTEL ERNST. Le nom supplémentaire EXCELSIOR vient du latin et signifie "excellence" et souligne l'idée directrice de toujours offrir à ses clients un confort actuel. Les clients étonnés se trouvaient en face d'un fait tout à fait nouveau - des 250 chambres, 100 possédaient leur propre salle de bains - et ce, à une époque où "l'eau courante" était chose bien rare.

Mais le plaisir de profiter de cet hôtel nouvellement construit ne dura pas longtemps. En 1918, après la signature du Traité de Versailles, il devint le quartier général des troupes d'occupation britanniques. Lorsque, 8 ans plus tard, les troupes se retirèrent, il fallut rénover totalement l'hôtel.

Le 31 décembre 1926, le cinq étoiles Excelsior Hotel Ernst, avec sa situation unique en face de la célèbre cathédrale gothique, fêtait une nouvelle fois sa réouverture - toujours géré par Friedrich Reime qui l'a dirigé jusqu'en 1938.

Les tourments de la seconde guerre mondiale et la destruction de la ville par les bombardements n'ont pas épargné entièrement le bâtiment mais aucune bombe n'y est tombée. Ainsi, la famille propriétaire, sous la direction de Charles Kracht, petit-fils de Carl Kracht, put remettre le bâtiment en état et reprendre l'activité hôtelière dès 1946. Dans ces temps difficiles, l'hôtel était géré par Max Mattheus à qui succéda Erico Geweyer en 1958.
Il fut directeur gérant de la maison pendant 13 ans. En peu de temps, pendant la période du "miracle économique allemand", Erico Geweyer a réussi à redonner à l'hôtel son lustre d'antan et à raviver la tradition de l'hospitalité.

Erico Geweyer décéda en 1971, son successeur en 1972 fut  Siegfried Breunig.
Sous sa direction, en étroite collaboration avec Charles Kracht, d'importants travaux de rénovation et de modernisation furent entrepris. Le hall d´entrée, le jardin d'hiver et le piano-bar furent rénovés et on aménagea des salles de conférence représentatives et modernes.

Le restaurant Hanse Stube fut entièrement rénové en 1976 et a, depuis lors, son style intemporel très apprécié.

En 1986, l'hôtel fut agrandi par une rotonde de 29 appartements et chambres, une impressionnante cage d'escalier surmontée d´une coupole de verre.

C'est le célèbre architecte, le comte Siegwart Pilati de Munich, qui exécuta ces travaux.

Représentant pendant de longues années la famille dans le conseil d'administration de l'hôtel, Charles Kracht remit le sceptre en 1991 à son neveu, Charles Roulet, revenu des Etats-Unis après une brillante carrière dans l´hotellerie. Ainsi, un arrière-petit-fils de Carl Kracht prenait la direction dans le conseil d'administration de cette maison de tradition. Après le subit décès de Siegfried Breunig en novembre 1994, Charles Roulet prit provisoirement la direction de l'hôtel avant que Manfred Brennfleck fût nommé nouveau directeur en juin 1995.

En septembre 2000, le sixième étage s'enrichit d'un espace sauna avec des appareils de fitness très modernes, un sauna sec et un à vapeur, des douches-événements ainsi qu'une salle de repos.

En octobre 2001, le restaurant est-asiatique "taku" ouvrit ses portes - la maison des délices asiatiques. Depuis, on y déguste quelques plats sélectionnés des cuisines des différentes hautes cultures d'Extrême-Orient : cuisine japonaise puriste,
cuisine chinoise traditionnelle jusqu'aux variantes plus relevées des amateurs de cuisine thaïlandaise et vietnamienne.

Au début 2002 fut érigé un business center ultramoderne avec toutes les possibilités de communication de notre monde moderne pour répondre aux besoins des voyageurs d'affaires d'aujourd’hui. Les clients y trouvent un accès gratuit à Internet, des postes de travail agréables et tout l'équipement d'un bureau moderne.

Après le départ de Manfred Brennfleck, c'est Robert A. Schaller qui prit la direction de l'hôtel en intérim de juin 2003 à mai 2004 avant de céder sa place à Wilhelm Luxem.

C'est sous la devise "Tradition & Innovation" que fut rajeuni le Grand Hôtel. Dès 2005, la façade en pierres naturelles, placée sous la protection des monuments historiques, côté cathédrale fut restaurée. En 2006, ce fut le tour de la façade de l'aile de la Hanse, dans la Domprobst-Ketzer-Strasse. Ces mesures s'imposaient afin de redonner leur ancien éclat à ces façades empreintes de leurs époques.

En 2007 eut lieu la grande phase de rénovation la plus récente. Pour sept millions d'euros, l'aile ´de la Hanse´ s'enrichit de 23 chambres Deluxe, 7 suites Junior et 5 suites Executive. C´est une parfaite symbiose entre un équipement technique moderne et le respect des traditions. En même temps, les salles de banquets et conférences ont été équipées d'une technique climatique très moderne.

La philosophie de la maison "Votre individualité est notre force" est vécue chaque jour par les 180 collaborateurs de l'EXCELSIOR HOTEL ERNST. Le souci constant d'allier l'individualité des clients, la tradition et le confort contemporain est honoré tout particulièrement par le grand nombre de marques de gratitude figurant dans les publications spécialisées. A l'automne 2009, la célèbre maison d'édition Busch, avec ses publications telles que „Schlemmer Atlas“ et „Schlummer Atlas, a élu le restaurant "taku" meilleur restaurant étranger en Allemagne et l'EXCELSIOR HOTEL ERNST hôtel de l'année 2010.

Depuis novembre 2012, Henning Matthiesen est directeur général de l´Excelsior Hotel Ernst.

Information complémentairesInformation complémentaires



ReservierungReservierung